Poème a20

DECLIN

  • Voir ce que j’entends,
  • assourdissant éclats dans les tympans,
  • l’ombre de rien du tout,
  • des corps vidés de cœur,
  • chantent en chœur,
  • à l’assaut, au garde à vous,
  • planqué, en première ligne,
  • retenti le triste hymne.
  • Tous avance vers le coucher,
  • les sens dénoués,
  • des clowns tristes ou bienheureux,
  • temps pluvieux,
  • des mimes et des mines ravies,
  • le temps fuit.
  • Chaque jour que Dieu me donne la force,
  • amorce, amorce,
  • la force d’un pas après l’autre dans le ravin,
  • pas d’autre chemin,
  • de chutes en fractures,
  • assure, assure,
  • brouhaha pur dans le précipice,
  • tant pis.
  • Dans le regard des amuseurs,
  • s’éteint la lueur,
  • le sourire disparu,
  • tout est fichu.
  • Pas un rien mais un pas grand chose,
  • pause.
  • Broyé dans le moulin,
  • voici le mot « fin ».